Après deux mois de chute, le marché de l’automobile français redémarre

Avec la crise du Covid 19, le marché de l’automobile français a connu quelques mois particuliers et difficiles. Avec les mesures prises par le gouvernement, le marché se redresse peu à peu. La situation s’arrange, mais pas pour tous les constructeurs.

Les constructeurs attendent un plan de relance

Les ventes de voitures neuves en France ont chuté de plus de 70% en avril dernier. Tous les grands comme petits groupes de constructeurs ont été affectés. Comparé à l’an dernier, les novelles immatriculations auront enregistré une chute totale de moins 47,99%. Mais à court terme, la priorité est la reprise effective de l’activité. Pour venir à bout de la crise et relancer les activités sur le marché automobile, le gouvernement français a pris certaines mesures. M. Le Maire avait expliqué qu’il faut   que la relance soit, massive et que l’Union européenne doit soutenir les plans de relance.

Accompagnement du gouvernement à la sortie de crise

L’immatriculation des voitures neuves en France connait à nouveau de croissance. Les mesures d’aide prises par le gouvernement français stimulent, le redressement du marché automobile. Selon le spécialiste des données du marché automobile, entre juin 2019 et juin 2020 un taux de progression de 1,24 a été enregistré. Les mesures d’aide du gouvernement pendant et après la crise de la pandémie du COVID19 a joué un grand rôle dans cette progression. Selon le Conseil National des professionnels de l’automobile, grâce à la prime à la conversion entrée en, vigueur le 1er juin, a été assez bénéfique pour le marché automobile. C’est un assez encourageant l’acte du gouvernement. Mais l’impact de la crise engendrée par l’épidémie du coronavirus mettra du temps à se résorber. La plupart des constructeurs français, dont une bonne part des bénéfices, proviennent du marché du vieux continent, cet apport de l’Etat est salutaire. Car Renault et PSA ont pu se remettre dans la course de leur appareil de production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *